[Introduction] La Collectivité de Bröhn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Introduction] La Collectivité de Bröhn

Message  Has le Ven 3 Fév - 13:14

Présentation :

La Collectivité de Bröhn, ou plus communément Collectivité des Guerriers, est un regroupement de sept villages situés dans le Royaume de Volsk, au sud-Est de Hiveral. Elle est composée de Volskars à part entière, bien qu’ils gardent un mode de vie plus rustique que la Capitale. Ils sont connus pour ne vouer leur vie qu’à un dieu : Bröhn, pour former des Guerriers aguerris dès leur plus jeune âge, mais aussi pour produire des armes, dis-t-on, de qualité exceptionnelle. Plusieurs commerçants ont d’ailleurs convoité ces armes en tentant de signer des accords commerciaux et autres, sans succès.

La Collectivité, bien qu’isolée, reste liée avec les armées de Hiveral, cette dernière pouvant avoir recours à ces guerriers quand elle le souhaite. Plusieurs personnes peuvent en avoir entendu parler, bien qu’il soit assez rare de croiser un Bröhnar authentique. Tout d’abord parce qu’ils ne constituent que sept villages, et enfin parce qu’ils ne quittent jamais le Royaume de Volsk, sauf une fois dans leur vie.

Symbole de la Collectivité :

Le symbole de la collectivité est assez présent. Il peut être retrouvé sur les vêtements, armes et même les outils des Bröhnar. Le symbole peut simplement être une épée et un marteau croisés, plus simple à réaliser sur les vêtements et armes, mais peut aussi être représenté avec une enclume, texte et enluminures.

Histoire :

Les Bröhnar ont pris leurs origines après la création du Dieu-Glacé, alors qu’ils vivaient avec les autres colons. Quelques forgerons avaient développé leur commerce, et surtout leur savoir. Plusieurs d’entre eux se réunirent, constatant qu’ils étaient assez doués dans leur domaine, se considérant comme les porte-parole d’une divinité fraichement née : Bröhn, Le Grand Forgeron.
C’est ainsi qu’une petite communauté se forma, développant leur culte, s’améliorant toujours dans la création d’armes. Petit à petit, les Bröhnar se détachèrent de la civilisation pour aller s’installer sur leurs propres terres, et développèrent leur propre dialecte afin de se rapprocher de leur dieu. Les Forgerons emmenèrent avec eux leurs enfants et les fervents membres du culte afin de s’installer. Un premier village fut installé, puis un deuxième, un troisième, jusqu’à ce qu’il y en ai sept. Ils sont séparés d’à peine un kilomètre chacun, sachant que toutes les terres situées entre les villages leurs appartiennent.
Après l’installation des villages, les Bröhnar se vouèrent au maniement de ces armes, devenant progressivement les redoutables guerriers qu’ils sont et les fervents croyant qu’ils doivent être.

Croyance :

Les Bröhnar adhèrent au Culte de Bröhn, ou plus communément : Culte du Fer.
Le premier caractère de ce culte implique que le port d’au minimum une arme est obligatoire. Perdre ses armes bêtement est mal vu, mais toléré. Il est possible de se faire fabriquer une arme identique à la précédente afin de se soulager de cette perte, bien que ça ne soit pas l’originale. Mourir par le fer est ici obligatoire pour rejoindre Le Grand Forgeron, le suicide étant évidemment prohibé. Bröhn peut être sollicité en combat par l’utilisation de maquillages de guerre. Constitués de boue et autres colorants naturels, ils peuvent aller du plus simple à une véritable œuvre d’art temporelle.

Le Culte du Fer est aussi composé de rites profondément inscrits depuis des années.

Tout d’abord, les enfants sont mis à l’apprentissage des armes assez jeunes, se prêtant à un long apprentissage jusqu’à leur seize ans. C’est à ce moment-là qu’ils effectuent leur premier rite, nommé Rätrög. Il signe la fin et la réussite de l’apprentissage, se concluant par une remise des armes propres à chaque Guerrier, leur appartenant. Les jeunes sont alors considérés comme des Guerriers, mais surtout assez endurcis pour survivre à la fête qui s’ensuit, bien arrosée. A partir de ce moment, les jeunes peuvent réaliser les rites suivants.

Ensuite vient la possibilité d’effectuer Gebrück. Il n’y a pas d’âge précis pour ce dernier, il est juste obligatoire de le faire. Le Guerrier doit alors quitter le village, en solitaire, et partir dans les autres pays. Il doit s’y faire des alliés, des ennemis, mais il doit surtout rapporter le trophée d’un acte héroïque, comme l’étendard d’une ville assiégée, ou même la dépouille d’un tyran. Après cela, le revenant de cette épreuve gagne en renommée, est accueilli par une fête typique des Volsk et a l’autorisation de se marier. La majorité des Bröhnar préfèrent réaliser Gebrück après un certain temps d’expérience.

Le Sojiät est un rite optionnel, mais visé par les plus ambitieux. Il consiste à se battre régulièrement pendant huit à dix ans sur le champ de bataille, et évidemment d'en revenir vivant. Une fois que cette période est passée avec succès, le village du Guerrier en question se rassemble, et un tatouage lui est administré : il passe Guerrier Confirmé. Le Sojiät peut être passé à n’importe quel âge et permet d’avoir de la renommée.

Gätr est certainement le rite le plus joyeux qui puisse parvenir dans la collectivité. C’est en effet celui qui permet à deux êtres de se lier éternellement. Le Bröhnar amoureux doit offrir une arme non souillée gravée du symbole de Bröhn auquel aurait été ajouté cette phrase : "Seul le fer nous spérarera."
Il est de coutume qu’un Bröhnar offre cette arme en public à l’être aimé, sorte de rapide cérémonie, mais on a vu plusieurs Bröhnar un peu plus créatifs offrir cette arme en la faisant trouver par leur tendre aimée ou même faire mine de la trouver sur le champ de bataille et l’offrir après la victoire. Lors de la cérémonie, les deux futurs mariés se rejoignent face à un Forgeron tenu devant une enclume, au beau milieu du village, l’arme et une large cape en fourrure noire est apportée. Le Forgeron prend l’arme, la plaçant sur l’enclume, puis l’émousse volontairement, marquant l’union des deux. Ils doivent s’emparer de l’arme à pleine main, sont tous les deux couverts de cette large cape et doivent la porter jusqu’à la fin de la fête.

Trönur, quant à lui, est le moins joyeux. C’est en effet le rite funèbre de la collectivité. Lorsqu’un Bröhnar meurt sur le champ de bataille, il est laissé tel quel. Ses armes lui sont cependant ramenées à son corps, on lui coupe une mèche de cheveux, ou de barbe, et on le brûle. La mèche est ensuite ramenée au village où on y fondra du fer, conservée dans ce bloc de métal. Après cela, les Bröhnar font une grande fête en son honneur, se racontant ses exploits et faits d’arme.

Hiérachie
Le Culte de Bröhn est composée d’une hiérarchie assez simple, il existe le chef de toute la collectivité et un chef par village, chacun ayant son conseiller.
Les Forgerons sont très respectés dans la collectivité. Pouvant être comparables à des prêtres par les étrangers, ils rendent avant tout  honneur à leur dieu en forgeant des armes. Au centre de la collectivité, ils assurent la majorité des rites (mariages, Rätrög, Sojiät…) Ils secondent généralement le chef du village. Il n’existe qu’un forgeron par village.
La femme est considérée comme guerrière potentielle, mais surtout comme une productrice de futurs guerriers. Une femme qui n’a pas passé Rätrög et Gebrück n’a aucun honneur et est livrée à tous les hommes du village, pouvant faire ce que bon leur semble d’elle. Dans le cas contraire, une femme a la possibilité de continuer à se battre en étant dispensée de son rôle de mère en effectuant Sojiät, gagnant mérite, honneur et surtout en atteignant des postes importants dans la collectivité. Elle peut repousser son rôle de mère jusqu’à maximum quarante ans, étant destinées à partir de cette période de produire de futurs guerriers, à l’image des actes héroïques de leur mère. Par conséquent, une femme ayant combattu assez longtemps et repoussé son rôle de mère est très respectée.
avatar
Has
Bébé Roliste

Messages : 2
Date d'inscription : 18/01/2017
Age : 17
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum